LOADING

Type to search

Cricut Maker

Share

Il y a plusieurs années, j’ai découvert la marque Cricut auprès de différents créatifs que je suivais sur Internet. Les machines Cricut permettent de réaliser des créations découpées en vinyl, papier etc…

La marque n’étant pas vendue en France, j’ai pendant longtemps chercher un moyen de la faire venir par mes propres moyens, mais ça ne s’est pas fait. A l’époque, il n’était pas encore possible de découper des propres design, ce qui était un frein pour moi.

La possibilité d’ajouter ses propres créations dans design space, puis la sortie de la Maker, il était clair que cette machine devenait intéressante. Après des années de réflexions et d’hésitations, en particulier, à cause des problèmes de garantie sur une machine n’étant pas vendue en France, je l’ai achetée ce mois-ci via Amazon. Mon nouveau bureau étant assez grand pour accueillir plus de matériel, je n’avais plus d’excuses !

Mais qu’est-donc la Cricut Maker ?

Il existe sur le marché d’autres machines permettant de découper d’après ses designs, une gamme utilisée pour le DIY, le scrapbooking et permettant pour beaucoup d’utilisateursde réaliser des créations qui peuvent être vendues.

La Maker est arrivée sur le marché avec la promesse d’une “Knife Blade” (traduite par lame couteau, on repassera pour les traductions littérales chez cricut), cette nouvelle lame permet de couper des épaisseurs jusqu’à 2,4mm dans du bois tilleul ou du carton épais. Jusqu’à présent, les machines permettant de le faire étaient plus professionnelles, donc plus chères et plus encombrantes. Cette lame a mis pas mal de temps à sortir, Cricut ayant pris le temps de l’ajuster au mieux pour éviter les problèmes. Finalement j’ai bien fait d’attendre, puisque j’ai eu dès le départ une machine ayant déjà fait ses preuves et avec cette fameuse lame !

Mais que faire avec cette machine ?

Découper du tissus, du cuir pour créer des accessoires, du vinyl pour décorer un objet, du flex pour customiser un t-shirt ou un coussin ou imaginer un objet en bois que l’on peut découper avec, les possibilités sont grandes et dépassent largement le hobby du dimanche.

Il est possible de l’utiliser même lorsque l’on ne pense pas être créatif, on peut réaliser de nombreuses créations à partir de fichiers présents dans le design space, qui est le logiciel en ligne lié à la machine. Certains sont payants, d’autres sont gratuits. Il est également possible d’utiliser des fichiers que l’on trouve sur internet auprès de nombreux sites créatifs.

Et côté accessoires ?

En plus de la Maker, Cricut propose de nombreux accessoires :

  • Fine-Point Blade : livrée avec la machine, elle permet de couper du papier, du vinyl, du flex, du washi tape… Elle sert pour tous les matériaux qui ne sont pas très épais.
  • Rotary Blade : livrée avec la machine, c’est la lame qu’il vous faut pour découper le tissus (cotton, denim, soie, lycra, feutrine…), mais aussi le papier crépon si délicat à couper, même à la main.
  • Knife Blade : la lame pour couper les matériaux d’une épaisseur jusqu’à 2,4mm : carton épais, bois (tilleul), cuir, mousse…
  • Scoring Wheels : les lames permettant de créer des tracés de pliage (simple ou double suivant l’embout), parfait lorsque l’on réalise une carte ou une boite en carton
  • Perforation blade : permet de créer une perforation continue pour des coupons à détacher, une carte à soulever etc..
  • Engraving tip : la lame tant attendue, celle qui permet de graver une surface métal, acétate, cuir…
  • Wavy blade : permet de créer des découpes en vague, ce qui est assez compliqué à faire avec la lame normale, idéal pour une finition originale de cartes
  • Debossing tip : pour embosser, donc créer une image en relief, à tester pour des cartons d’invitation ou des cartes de visite.

Les scoring wheels simple et double bénéficiaient déjà du support quick swap permettant de changer juste l’embout, Cricut a ensuit sorti 4 nouveaux outils s’adaptant sur le support (perforation, engraving, wavy et debossing)

Je tenterais dans les mois à venir de parler plus longuement de cet outil qui va me servir professionnellement : comment l’utiliser, comment utiliser design space, utiliser l’easy press 2 etc…

(Mise à jour en septembre 2019 pour les nouveaux outils lancés il y a quelques semaines)

 

Previous Article
Next Article

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *